Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SVHBNews

Le site officiel du Stade Valeriquais Handball

Beaucoup de stress... mais 3 points !

Publié par catbaz sur 25 Octobre 2015, 14:39pm

Nationale 1 - SVhb 27 - Lanester 25

article de Paris-Normandie

Il reste encore trente secondes à jouer lorsque les Valeriquais comprennent que la victoire ne peut plus leur échapper. Ils serrent les poings, se congratulent sur le banc et fixent avec attention un chronomètre qui file à vitesse grand V vers les 60 minutes. Côté breton, l’ailier gauche Hurtaud vient tout juste de manquer une tentative désespérée de kung-fu, envoyant le ballon mourir à côté du but gardé par Florian Tike. Le score ne bougera plus, permettant aux Valeriquais de signer leur deuxième succès de la saison, le deuxième consécutif dans leur salle. Mais encore une fois, qu’elle fut compliquée à aller chercher. C’est peut-être ce qui la rend plus belle.

Le début de match, lui, est catastrophique. On ne va pas employer la formule « il n’y avait qu’une seule équipe sur le terrain » mais les cinq premières minutes du Stade sont indigentes. Pourtant c’est bien Marcisz, sur un jet de sept mètres, qui ouvre le score, mais ensuite lui et ses coéquipiers prennent l’eau (2-6, 7e), coupables encore une fois de pertes de balle à répétition et de choix douteux en phase offensive. En réalité, on a parfois l’impression que les Valeriquais ne savent pas quoi faire du ballon lorsqu’ils attaquent. Des indécisions qui conduisent trop souvent les locaux à des mauvaises passes et même à quelques marchés. Sur son banc, Ibou Diallo fulmine et rappelle ses troupes pour leur passer un savon (7e), bénéfique puisqu’enfin les Bleus entrent dans la rencontre. Et s’ils butent d’abord sur un très bon Delourmel dans la cage bretonne (6 arrêts dans les 10 premières minutes), ils parviennent à recoller (8-8, 17e) et même à prendre l’avantage sur un contre mené tambour battant par Deshayes (9-8, 17e). Mais, retombant dans leurs travers, ils bafouillent de nouveau leur handball, laissant les visiteurs passer en tête à la pause (11-13, 30e).

Une deuxième mi-temps de qualité

On ne sait pas ce que les Valeriquais se sont dit dans le vestiaire, mais leur seconde période offre un tout autre spectacle. Durant trente minutes, les troupes de Diallo ont enfin été constantes, défendant avec acharnement et parvenant à combiner offensivement. Trois hommes peuvent symboliser cette bonne mi-temps. Le premier, c’est Christophe Deshayes. Sur son côté gauche, il a fait des merveilles, empilant les pions à un moment décisif (6 buts entre la 31e et la 41e minute). C’est lui qui permet ainsi au Stade de reprendre l’avantage (14-13, 34e) puis de revenir de nouveau dans la course (18-19, 41e). Le deuxième, c’est Théo Omer. Le jeune homme de 16 ans a joué l’intégralité de cette deuxième mi-temps – son coach jugeant que son équipe avait besoin d’un gaucher au poste d’arrière droit – et le natif de Fécamp a montré qu’il avait bien sa place au sein du groupe senior. Auteur d’un but, il est surtout monté en intensité au fil des minutes, se mettant au diapason de ses coéquipiers. On retient notamment sa grosse défense sur Hurtaud, dans un moment important du match. Le troisième, c’est Mathieu Marcisz. Le capitaine n’a pas été vraiment étincelant hier, il a souvent râlé après les arbitres et a connu un déchet plus important que lors de ses dernières sorties. Mais, il a su sortir du bois au bon moment, inscrivant quatre buts dans le money-time. C’est sur son impulsion, et sur celle de Fatoux, que les Valeriquais passent définitivement en tête (22-21, 49e). Et, contrairement à ce qu’ils nous avaient montrés face à Asnières, ils n’ont pas paniqué dans les derniers instants, contenant parfaitement les Bretons à deux buts d’écart (24-22, 51e ; 26-24, 57e, 27-25, 59e).

Désormais, les coéquipiers d’Alban Brancy vont pouvoir préparer avec sérénité leur prochain match, le 14 novembre face à Vernon. Avec sérénité, car en faisant de Nallet une place inviolable (2v, 1n), ils s’éloignent de la zone rouge.

JEAN-PIERRE HERANVAL

À SAINT-VALERY, STADE VALERIQUAIS BAT LANESTER 27 À 25 (11-13)
Arbitres : MM. Devay et Blatry. Spectateurs : 250
STADE VALERIQUAIS :
Gardiens de but : Tike (59 minutes), Gabel (1)
Joueurs de champ : Marcisz 9 buts, Brancy 1, Ngoulou 2, Deshayes 8, Keita 1, D. Fitte-Duval 1, Fatoux 4, Omer 1, Lemasson.
Entraîneur : Ibou Diallo.
LANESTER :
Gardiens de but : Delourmel (59 minutes), Bossuet (1)
Joueurs de champ : Muhic 3, Sincère 2, Hurtaud 4, Chauvin 7, Leblais 1, Le Bouedec 1, Moniez 4, Alcindor 3, Nivore, Noui.
Entraîneur : Gaël Baron.

« On a su les contenir »

Ibou Diallo (entraîneur du Stade Valeriquais) : « Cette victoire fait beaucoup de bien, d’autant plus qu’on est menés à la mi-temps. Ce qui est encore chagrinant, ce sont toutes ces pertes de balle. Ca, ça commence à devenir vraiment ch.... (Ibou les gros mots !!!!) Lanester c’est costaud et nous, en prenant 25 buts, on a quand même pas trop mal défendu. On a su les contenir, c’est intéressant. Et dans le money-time, on a tenu le choc.»

merci Léo
merci Léo
merci Léo
merci Léo
merci Léo
merci Léo
merci Léo
merci Léo
merci Léo

merci Léo

Beaucoup de stress... mais 3 points !

En lever de rideau, Victoire des seniors féminines contre St Nicolas

Commenter cet article

Léo Pinessi 27/10/2015 06:50

Avec plaisir.

Archives

Articles récents