Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SVHBNews

Le site officiel du Stade Valeriquais Handball

Hazebrouck/SVhb

Publié par catbaz sur 17 Novembre 2006, 15:55pm

Catégories : #Presse

LA VOIX DES SPORTS.COM

HANDBALL Ce soir, le HBH 71 face à une vieille connaissance
 
 Les handballeurs hazebrouckois reçoivent, ce soir à l’espace Desbuquois, la redoutable équipe de Saint-Valéry-en-Caux, candidate affichée à la montée.
Les Valériquais enchaînent un deuxième déplacement avec comme objectif de rattraper les points perdus à Rezé (29-29). Les rencontres entre Hazebrouck et Saint-Valéry, qui se fréquentent depuis un moment, ont toujours donné lieu à d’âpres combats. Malgré sa défaite à Créteil, le HBH 71 a montré de belles choses. C’est en tout cas ce que souligne l’entraîneur Thierry Micolon. « Mon équipe a une meilleure capacité de réaction par rapport à l’année dernière. Ce qui m’inquiète le plus, c’est notre jeu d’attaque. Si le premier entraînement de la semaine s’est bien passé, j’ai dû hausser le ton dans les suivants. J’ai demandé à mes joueurs plus d’attention et de rigueur, car je ne les sens pas progresser assez dans ce domaine. Les prochains matches seront déterminants pour la suite de la saison. Nous sommes actuellement 6e avec 15 points à seulement deux points du deuxième, Le Chesnay. »

Rose absent

Les Valériquais ont affiché leurs ambitions de montée dès le début d’année. L’ensemble, très compétitif avec deux arrières très performants, a été renforcé par deux joueurs de haut niveau que sont Malais (ex La Roche-sur-Yon en N 1) et Gascoin (ex Porte-Normande en D1). Thierry Micolon conclut : «  Ce match est un véritable tournant. Nous devons avoir une approche différente face à cette équipe véritablement atypique. Au niveau de l’effectif, tout le monde sera sur le pont, à part Alexandre Rose souffrant du mollet. »
 

HANDBALL NATIONALE 2
Le Paih mise sur le collectif

Après la défaite contre Créteil et le nul à Rezé, Cyril Le Paih, le capitaine valeriquais, espère rebondir demain à Hazebrouck.

Le capitaine valeriquais Cyril Le Paih a tout à fait conscience de l'enjeu du déplacement de demain à Hazebrouck. Les deux équipes se connaissent bien et fréquentent le même groupe de Nationale 2 depuis plusieurs saisons.
« Nous venons de faire deux contre-performances avec la défaite concédée chez nous face à Créteil et notre match nul à Rezé. Cette fois, il faut qu'on ramène des points si l'on veut rester dans le groupe de tête. Si notre objectif est simplement de nous maintenir, il faut aussi que nous accumulions un certain nombre de victoires pour être sûrs d'y parvenir. De quelque côté qu'on prenne le problème, il faut gagner ! », souligne le capitaine valeriquais.

Catherine Bazin : « Trop de Zorro »

A 32 ans, ce joueur d'expérience n'a connu que Saint-Valery, où il a pris sa première licence à l'âge de dix ans. Face à un groupe qui change un peu toutes les saisons, face à une compétition dont il ressent la difficulté grandissante, l'employé du service des espaces verts de la ville sait garder beaucoup de recul et de calme : « Je pense que c'est plus facile d'être capitaine quand on connaît bien les joueurs, et je sens que je m'en tire mieux qu'il y a trois ans. Nous manquons encore cette année de cohésion, d'entraide. A chaque fois que nous avons été rigoureux, collectifs, cela s'est vu tout de suite dans le déroulement même de la rencontre, et nous avons gagné. »
Catherine Bazin, l'entraîneur valeriquais, relaie les propos de son capitaine : « C'est intéressant pour nous de rebondir à Hazebrouck car nous restons sur deux résultats mitigés. Une victoire nous ferait sortir du doute. Hazebrouck a su rajeunir son équipe en gardant des gens d'expérience qui font l'ossature du groupe : Gruselle (NDLR : l'ancien pro de Dunkerque) qui nous a mis quatorze buts l'an dernier à domicile, Deheunynck, Martin. », note-t-elle.
Face à cette formation qui voudra aussi briller devant son public, Catherine Bazin aimerait voir ses joueurs retrouver quelques fondamentaux : « Nous avons sans doute un peu trop de Zorro (sic) qui agissent en solitaire. Je voudrais qu'on retrouve l'état d'esprit qu'on avait à Vernouillet. »

Légende photo :

 Homme d'un seul club, le Valeriquais Cyril Le Paih, estime que l'équipe maritime «manque encore de cohésion et d'entraide». A rectifier demain soir à Hazebrouck (photo Stéphanie Jaume)


Commenter cet article

Archives

Articles récents